mardi 9 février 2010

COUNTRY MUSIC IN THE WORLD OF ISLAM - With THE SUN CITY GIRLS (1990)


Non, il ne s'agit pas d'un des fascinants extraits du catalogue du label Sublime Frequencies: pas de country musulmane, en fait, sur ce disque par ailleurs surprenant, et fascinant. Accompagné par les Sun City Girls, groupe underground culte, Eugene déflagre un festival de chansons country sous acides, dont Big John loves his dick, énorme protest-song dérapant dans l'aléatoire et le syndrôme de Tourette, une version frite du Luxury liner de Gram Parson, une ballade lente et majestueuse, mais droguée, I'm not you, etc... Le son est excellent, et l'ensemble très cohérent: peut-être est-ce un effet secondaire du titre, véritable manifeste hallucinatoire, mais l'auditeur croit entendre, dans les dérapages vertigineux de guitares, comme des échos d'orchestre égyptiens, dont les cordes sont aussi des nerfs: c'est un mirage. Pas de samples, pas de field recordings, pas d'oud là-dedans. Pourtant, une ombre orientale plane sur ce chef d'oeuvre névrotique. Chadbourne réussit ici un de ses musts. A noter: Alan Bishop, un des membres des Sun City Girls, fondera plus tard Sublime Frequencies, précisément, label faramineux responsable entre autres de compilations de groove thaïlandais, de surf extrême-oriental, de rock'n'roll subsaharien, de proto-raï underground algérien, de pop/folk irakienne, de Country music in the world of Islam, en somme, mais pour le coup, de la vraie.
ALG

1 commentaire:

Emmanuel a dit…

Quels albums Sublime Frequencies pourrais-tu conseiller ?